Des nouvelles de Laura QUIGNARD

15 janvier 2019 0 Par JLM

Pour inaugurer cette rubrique « que sont-ils devenus ? » qui pouvait mieux l’incarner qu’une ancienne joueuse qui s’est formée au club dès son plus jeune âge, avant d’intégrer les équipes féminines jeunes et adultes, l’équipe pédagogique, le bureau du club sans oublier son accueil chaleureux et professionnel au club house en qualité de gardienne : je veux bien sûr parler de Laura QUIGNARD que je remercie d’avoir accepté de répondre à quelques questions.


A quel âge as tu commencé le tennis et combien de temps  es tu restée licenciée à l’USOAM Tennis ?

J’ai commencé le tennis au club d’Athis en 1998 lorsque je suis rentrée en CE2, je devais donc avoir 8 ans et j’ai quitté le club en 2011. J’ai connu de nombreux profs tous aussi formidables les uns que les autres. Le club était la deuxième maison.

Comment avais-tu connu le club ?

Je voulais absolument faire du tennis et j’avais la chance d’avoir le club à 5 minutes de la maison. J’y suis donc allée pour m’y inscrire et l’histoire a duré 13 ans, le club m’a vue grandir !

Pour quelle raison as-tu quitté le club ?

J’ai quitté le club car j’ai eu l’opportunité de partir vivre 1 an en Floride, j’ai arrêté le tennis à ce moment là. En revenant en France, je travaillais en horaires décalés et je n’avais plus vraiment la motivation pour reprendre l’entraînement.


Est ce que tu as rempli des fonctions au sein du club (enseignant, gardien, membre et fonction au bureau…) ? Sur quelles périodes ?

Houla oui!!! J’en ai remplies plus d’une ! A 16 ans j’ai commencé à donner des cours de mini tennis le samedi puis à faire des remplacements de gardiens lorsqu’ils étaient en vacances. Ensuite ma sœur Morgane et moi sommes devenues gardiennes du club tous les weekend pendant environ 2 ans.

Et enfin, j’ai intégré le bureau de l’association où je me suis occupée des équipes féminines puis du site internet du club pendant 2 ou 3 ans.

Te souviens tu de ton premier entraineur au club ?

Mon premier entraîneur était Frédéric Atzori, il m’a tout appris au tennis, il était très investi pour me faire progresser et m’intégrer dans le club. Je garde vraiment un magnifique souvenir de cet entraîneur. J’en ai eu d’autres également comme Thierry Swiatek et Arnaud Goulfier qui ont été formidables avec moi et avec qui j’avais tissé des liens forts.


Quel est ton meilleur souvenir sportif au club ? Souvenir festif ?

C’est difficile de choisir un souvenir particulier car j’ai passé tellement de temps au club que j’en ai des dizaines. Les meilleurs restent tout de même les matchs par équipe du samedi où l’ambiance était super avec mon équipe peu importe le résultat de la rencontre.
Au niveau festif, c’est pour moi une soirée de fin d’année au club où en tant que membre du bureau j’ai participé à l’organisation de la soirée. Avec Aurore Lacroix et Catherine Courgeau nous nous sommes occupées de réchauffer les plats, les servir etc… nous étions épuisés après avoir fait tout cela. Nous avons fini par nous asseoir lorsque certains commençaient déjà à partir et à ce moment là notre soirée a vraiment commencé. Nous étions avec les autres membres du bureau à parler, rigoler, danser ensemble… c’est un super souvenir !

Quel meilleur classement tu avais atteint ? en quelle année ?

J’ai atteint le classement 30 mais je ne me souviens plus du tout de l’année, ça devait être vers 2007 (mon objectif était de devenir au moins 15/5 mais je ne l’ai jamais atteint).
Est ce que tu continues à jouer au tennis ? si oui dans quel club ?

Je ne joue plus du tout en club mais parfois en vacances lorsqu’il y a un terrain je me laisse tenter pour taper quelques balles. Dès que je retourne sur un court, je me sens très bien. J’espère reprendre un jour l’entraînement plus pour le plaisir que la compétition.


As tu d’autres passions dans la vie que le tennis ?

Ma passion dans la vie est de profiter de ma famille et de mes amis, faire des voyages… j’essaie de profiter de chaque moment !

Si tu devais qualifier l’USOAM Tennis en un mot ?

En un mot c’est très difficile car j’ai tellement de souvenirs dans ce club. Je dirais « rencontre » car j’ai vraiment eu la chance de rencontrer des personnes formidables dans ce club! Autant toi, Jean Luc, que ta famille ainsi que de nombreuses autres personnes et particulièrement ma famille de cœur, les Courgeau.