Iris et Solène, leurs premiers pas dans l’enseignement

4 novembre 2019 Non Par Mathilda

Interview

 

-Qu’est-ce qui vous a donné l’envie d’enseigner le tennis ?

Iris : Transmettre ma passion pour le tennis aux élèves, les aider à progresser tout en prenant et en donnant du plaisir.

Solène : Passionnée de tennis depuis toute petite, il m’a semblé logique de transmettre ce que j’aimais aux autres. J’ai commencée à enseigner en tant qu’assistante de Thomas, je venais l’aider le samedi matin pour le mini et le baby tennis. J’aime particulièrement le contact avec les petits et je prenais notamment du plaisir à venir chaque samedi. C’est pourquoi j’ai décidé et eu l’envie de passer le CQPET.

 

-Quel est votre ressenti par rapport aux quelques semaines de cours que vous avez déjà donné ?

Iris : Durant ces semaines d’entraînements j’ai pu constater qu’être enseignant de tennis n’était pas quelque chose de simple, il faut en permanence s’adapter aux difficultés de chacun. Il faut être attentif pour savoir corriger au mieux ses élèves pour ainsi les faire progresser.

Solène : Être prof de tennis n’est en réalité pas de tout repos, je ne pensais pas que c’était aussi physique. J’aime essayer d’aider les enfants à réussir et à progresser

 

-Comment avez-vous procédé pour devenir enseignent ?         

Iris : Le directeur sportif Arnaud m’a proposé de faire une formation pour devenir enseignante. J’ai fait le premier module de cette formation fin Août à Courcouronnes. Je n’étais pas censée donner de cours cette année mais finalement mon emploi du temps le permettait donc je donne 3 heures de cours par semaine le samedi. Le second module de la formation CQPET se fera en août l’année prochaine.

Solène : Dans un premier temps, j’en ai parlé à mon professeur de tennis Arnaud qui a accepté tout de suite et en a ensuite parlé au bureau. J’ai avant cela pendant deux ans enseigné avec l’aide de Thomas le samedi matin pour pouvoir passer par la suite ma formation.

 

-Qu’avez-vous pensé de la formation CQPET ?

Iris : La formation est très intéressante puisque elle nous apprend comment encadrer, animer et enseigner à des enfants de tous âges.

Solène : La formation CQPET a été vraiment très intéressante et enrichissante. J’ai appris beaucoup de cette formation du point de vue technique mais aussi tactique.  Ça m’a apporté des nouvelles notions que je ne connaissais pas forcément.

 

-Est-ce que vous envisager de passer le Diplôme d’état (DE) ?

Iris : Pour le moment je n’envisage pas de passer le DE.

Solène : Pour l’instant je n’envisage pas de passer le diplôme d’état (DE).

 

-Jusqu’ici quelle a été la plus grande difficulté que vous avez rencontré en tant qu’enseignant ?

Iris : La plus grande difficulté que j’ai pu rencontrer en tant qu’enseignant c’est de réussir à s’adapter par rapport aux différents niveaux dans un même groupe.

Solène : Pour l’instant, la plus grande difficulté que j’ai rencontré c’est de gérer des groupes ou des élèves sont très disciplinées et n’écoutent rien. Il est difficile de se faire entendre et de les concentrer.

 

-Pourquoi conseillerez-vous à quelqu’un qui aime le tennis /qui joue au tennis de devenir enseignant CQPET ?

Iris : Je conseillerais la formation CQPET puisque elle apporte de l’expérience en termes d’encadrement ce qui n’est pas toujours facile au début.

Solène : Je lui conseillerais de passer le CQPET car ça ne l’oblige pas à faire beaucoup d’heure et c’est quelque chose qui va lui apporter de nouvelles connaissances ce qui ne peut être que bénéfique.

 

 

-Quels sont les avantages et inconvénients d’être enseignant de tennis ?

Iris : Les avantages d’être profs de tennis sont que notre métier est en rapport avec notre passion et qu’on voit les progrès des élèves semaines après semaines. Les inconvénients peuvent être le froid ou le chaud qu’on rencontre sur les terrains l’été ou l’hiver. Les horaires peuvent aussi être contraignants puisque certains cours se finissent tard.

Solène : Avantages multiples: souvent un prof de tennis est quelqu’un qui aime le tennis donc c’est un des plus gros avantage de ce métier ! Vivre de sa passion. Le 2ème avantage : les horaires sont plutôt cool.
Inconvénients: journée lambda, enfants indisciplinés.

 

-Selon vous quels sont les qualités requises pour être enseignant de tennis ?

Iris : Selon moi un enseignant de tennis doit avant tout pouvoir s’adapter aux différents publics et considérer que chaque joueur est unique. Il doit aussi savoir encadrer un groupe pour garder ses élèves en sécurité tout en endossant le rôle d’animateur pour que les élèves prennent du plaisir en jouant au tennis.

Solène : Pour devenir enseignant de tennis plusieurs qualités sont requises selon moi: la pédagogie est primordiale : il faut savoir trouver le mot juste pour mettre en confiance, il faut savoir de plus faire preuve d’écoute de patience et parfois d’autorité en effet certains peuvent être difficile à gérer, pour qu’un cours fonctionne il faut mettre de l’ambiance et ne pas être inexistant sur le court ou timide, il faut ainsi réussir a les faire rire et leurs transmettre les valeurs du sport , savoir être créatif, avoir le sens des responsabilités et du contact et en enfin être ponctuel.

 

-Que comptez-vous améliorer dans votre enseignement ?

Iris : J’aimerai améliorer l’aspect animation et l’aspect ludique des jeux durant les entraînements.

Solène : Je souhaite améliorer les apports techniques.